En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Projets

Fin du projet "simulation COP 24" : rencontre entre les délégations de la 2de3 LPO st Exupéry et du Lycée La Matinière

Par GARLON DRENEUC, publié le mardi 21 mai 2019 14:56 - Mis à jour le vendredi 7 juin 2019 14:18
IMG_20190524_114126(1).jpg
Ce 24 Mai, un appel international à la grève pour le climat a été lancé par la jeunesse. Hasard du calendrier , c'était aussi le jour J pour nos 2de3 dont la mission était de faire baisser la courbe de la température de la planète

Vendredi 24 Mai, au musée des confluences : un jeu de rôle sous le signe de l'écologie pour nos élèves de la 2de3.

Aboutissement de plusieurs mois de préparation, cette sortie pédagogiquement verte a grandement sensibilisé nos élèves à l'urgence climatique et à l' impérieuse nécessité de faire baisser la température de la planète en adoptant des politiques courageuses et énergétiquement responsables  !

Voici les grandes étapes de ce projet mené par 4 enseignantes ( Mme PAILLE en SVT, Mme CLEMENT-OUDJANI en HG, Mme ANSELMINI en espagnol, Mme DRENEUC  en documentation)  depuis le mois de Décembre : 

La classe divisée en délégation choisit un pays ( Canada, Brésil, Chine, Union Européenne) . Chaque élève s'est positionné sur un rôle précis dans sa délégation ( secrétaire, président, orateur ou reporter) et tous devaient évidemment étudier la géographie, l'histoire énergétique de son pays, son économie :  ressources naturelles exploitées, pratiques en développement durable existantes, politique énergétique, possibilités réalistes de changer de modèle de consommation des ressources , besoins par rapport à sa population et / ou aux prévisions démographiques.. Niveau de responsabilité de son pays dans l'état de  pollution mondiale, sa gestion de la transition énergétique, ses capacités économiques etc... PIB IDH, bilan carbone n'ont plus de secrets pour eux... 

Une 1ère sortie au musée des confluences et la visite guidée de l'exposition "les mailles du vivant" suivie d'une visite du quartier et  de l'Hôtel de Région, à l'architecture labellisée haute qualité environnementale,  leur a permis de prendre conscience de la place de l'homme dans la nature et de l'impact environnemental de ses activités, d'un bâtiment. 

Les séances suivantes ont été consacrées à la préparation de la journée de simulation de la COP24, avec des exposés à l'oral de leurs promesses et engagements dans la lutte contre le réchauffement climatique devant les autres délégations. 

Puis vint le jour J où nos délégations devaient négocier des accords avec les autres délégations. Voici les étapes de cette journée :

Discours de la Présidente de la COP , puis du secrétaire général de l'ONU, présentation du membre du GIEC

Travail de positionnement de chaque délégation en salle de travail pour confirmer les promesses ( présidents, ambassadeurs, orateurs, secrétaires) préparées en classe

Pendant ce temps les reporters assistent à un point presse, interviewent un des membres de la COP  et commencent à rédiger leur reportage ( en PJ)

Puis les orateurs annoncent leur promesses, le membre du GIEC modélise, en direct sur son logiciel, l'effet  des promesses de réduction du CO2 sur la courbe de la température de la planète. Ce qui nous amène à une température encore beaucoup trop élevée ( 3°5 au lieu de 3°37  lors de la COP21..).

La  présidente sermonne les états et critique leur politique trop peu ambitieuse. Elle appelle les délégations à des engagements plus forts, à un véritable changement de cap énergétique pour cesser de détruire la planète. C'est l'objet de l'après midi, lors des vraies phases de négociations. Chaque pays repart avec des cartes à jouer en terme d'atouts et de besoins.

Dernière grande étape : la phase de négociations entre les pays tirés au sort et forcés à trouver un accord : entraide, solidarité, échanges de savoirs, d'expertises en habitat ou en technologie, aides économiques en contribuant au fond vert, accueil de réfugiés climatiques, réduction de la déforestation, augmentation des énergies renouvelables . La politique du donnant donnant a porté ses fruits... 

Interlude avant de livrer les résultats, un amérindien brésilien invité par le musée des confluences est intervenu pour expliquer aux élèves la résistance qui s'organise autour de la politique de déforestation de l'Amazonie et de conquête de leurs territoires par le nouveau gouvernement brésilien. Un vrai témoignage qui nous a fait sortir du jeu de rôle et a confronté nos élèves à la réalité. 

Pour finir, les ambassadeurs ont bien négocié et les orateurs ont décliné de nouveaux engagements saisis sur le logiciel. Ces résultats ont permis d'entériner une baisse de la température de la planète à 3.1° et à retarder de quelques années le franchissement de la limite fatidique de 5° en 2100...

La journée s'est officiellement clôturée par la signature protocolaire de ces accords internationaux et la grande satisfaction des participants ainsi que des partenaires (DAAC, Musée des Confluences, ENS de Lyon, Université de Lyon) que nous remercions pour leur accueil et la qualité de l'organisation de ce projet.

BRAVO à toute la classe de 2de3, qui a remporté ce défi avec brio et s'est  enrichie autant sur le plan des connaissances que des compétences orales ! 

Un bravo spécial à l'équipe de reporters : Gaël pour le Canada, Sarah et Zahiri pour la Chine, Elisa pour l'Union Européenne, qui a bien travaillé tout au long de la journée,  même dans le bus et 2h au CDI. 

Retrouvez leur reportage en PJ !

 

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1